Prisons, prisonniers et spiritualité

Voici le fruit d’une vaste réflexion autour d’une problématique très actuelle : la place des religions et des spiritualités en milieu carcéral. Le propos est résolument interdisciplinaire – droit, sociologie, théologie, histoire... – et sur le temps long, du XVIIIe siècle jusqu’à nos jours, ce qui a permis de saisir les évolutions en lien avec les contextes sociétaux au sens large.

La question se confronte d’emblée à deux réalités : le droit et la liberté individuelle. Comment une législation envisage-t-elle l’exercice d’une spiritualité ou des spiritualités en milieu carcéral, comment l’encadre-t-elle, avec plus ou moins d’aisance ? Se pose également la question de l’évolution en la matière, dans le sens d’un plus ou moins grand encadrement normatif en raison de l’évolution du contexte global. D’où l’opportunité de s’interroger sur la compatibilité de cette norme avec les droits élémentaires des personnes incarcérées.

 

Ce livre décline trois dimensions : les acteurs (les aumôniers) ; le cadre légal, avec une présentation des situations en France, Belgique, États-Unis, Maroc... ; vivre le religieux, que ce soit la « rencontre » avec la foi, la conversion, le rejet...

 

Sous la direction de

Philippe Desmette (USLB) et Philippe Martin (université Lyon 2).

Avec les contributions de

Philippe Desmette et Philippe Martin, Julie Brunel, Bruno Maes, Nadia Taïbi, Charles Atkins, Philippe Malhaire, Mallory Schneuwly Purdie, Ahmed Nordine Touil, Anne Fornerod, Marine Bobin, Mohammed Khalid Rhazzali, Farid El Asri, Frédéric Rognon, Céline Béraud et Claire de Galembert, Pascal Hickel.

 

Centre de recherches en histoire du droit, des institutions et de la société

Actualités