La propriété des anciens comparée à celle des modernes

© Musée royal de Mariemont

Midis du CRHiDI

Orateur : Annette Ruelle

 

La séance débute à 12h30 et est suivie d'un temps de questions-réponses.

Résumé :

La mise en perspective des anciens et des modernes est aussi bénéfique que délicate dans la mesure où il ne va pas de soi de se représenter les institutions d’une société de l’antiquité, dont l’histoire est tissée d’anachronismes d’autant plus opiniâtres qu’ils sont fixés au coeur dela tradition qui s’est revendiquée des anciens pour se construire elle-même (pour les juristes, à partir de la redécouverte du Digeste à la fin du XIe siècle) et nous en transmettre le legs.

A l’image de la liberté dans un texte célèbre de Benjamin Constant, la comparaison des anciens et des modernes sur la question de la propriété mérite à cet égard un réexamen critique. Notre modèle de la propriété comme un droit individuel, absolu et exclusif sur une chose matérielle est réputé nous venir tout droit du droit romain. Qu’en est-il au juste ?

Que représentait l’organisation du "propre", tant juridiquement que sociologiquement, à l’échelle de la cité antique ? Et quelles apories la restitution de la propriété dans son contexte romain archaïque révèle-t-elle à l’heure où l’idéal de la propriété moderne pâlit dans la doctrine civiliste des droits romano-canoniques ?


Informations pratiques

Université Saint-Louis - Bruxelles

12h30-14h 

109 rue du Marais, salle 4015

1000 Bruxelles

 

L’inscription aux midis est gratuite mais obligatoire. Nous vous serions reconnaissants de confirmer votre présence via l’adresse mail suivante : chridi@gmail.com

Écrire commentaire

Commentaires: 0

News