Colloque - La guerre 14-18 en Afrique. Des mémoires repliées

Commandée par le général Charles Tombeur, la Force Publique congolaise participe pour la première fois à des opérations d’envergure en 1916 contre les troupes coloniales allemandes. À la fin du mois de juin 1916, elle occupe l’ensemble du territoire rwandais avant de remporter, le 19 septembre 1916, une victoire décisive lors de la bataille de Tabora, ville principale de l’Afrique orientale allemande.

Honoré par les milieux coloniaux, Tombeur, le grand héros de Tabora, est anobli par le Roi Albert et autorisé à accoler à son nom la particule « de Tabora ». Décédé en 1947, il est enterré au cimetière de Saint-Gilles, dans la partie de la crypte dédiée aux soldats saint-gillois morts pendant ou des suites de la guerre 14-18. En dernier hommage, son buste, œuvre de Jacques Marin, est inauguré avenue du Parc à Saint-Gilles en 1951.

La commune de Saint-Gilles a souhaité commémorer le Centenaire de la Grande Guerre au départ des traces qui, comme celles du général Tombeur, s’inscrivent encore dans l’espace public communal. La démarche de la commune tend à mettre en évidence les valeurs et les paradoxes qui peuvent se dégager de la Grande Guerre (la paix et la brutalisation ; la démocratie et le nationalisme ; la liberté et le totalitarisme…). Elle tend également à inscrire les commémorations dans les traces existantes afin de renforcer les liens entre les habitants et leur commune. À travers la figure du général Tombeur, ce colloque met l’accent sur l’ensemble des acteurs belges et congolais qui ont été impliqués dans la Première Guerre mondiale. Mêlant des associations, des étudiants et des chercheurs, qu’ils soient belges ou congolais, ce colloque a pour volonté d’éclairer les mémoires de ces acteurs, des combats et des victoires, mémoires repliées, mais pas disparues. Mémoires qui donnent tout son sens à la mondialisation de cette guerre.

Le colloque « La guerre 14-18 en Afrique. Des mémoires repliées » organisé par la commune de Saint-Gilles et le CRHiDI se déroulera à la Maison du Peuple de Saint-Gilles le mardi 13 septembre 2016, de 13h30 à 18h.


Programme

13h30 Accueil

14h Introduction : une mémoire africaine de 14-18 à Saint-Gilles, Charles Picqué, bourgmestre de Saint-Gilles

14h15 La guerre 14-18 en Afrique. Nathalie Tousignant, Professeure à l’Université Saint-Louis – Bruxelles

14h30 « Aucun indigène ne veut aller au front à n’importe quel prix ». Les porteurs congolais durant les campagnes africaines belges. Enika Ngongo, doctorante en Histoire à l’Université Saint-Louis – Bruxelles

15h L’histoire de Joseph Adipanga, un Congolais saint-gillois, et ses 31 compatriotes sur le front de l’Yser. Griet Brosens, responsable du service Mémoire à l’Institut des Vétérans - INIG

15h25 Pierre Ryckmans, un soldat en Afrique, François Ryckmans, journaliste à la RTBF

15h35 La réception de la victoire de Tabora dans l’entre-deux-guerres, entre amertume et reconnaissance. Anne Cornet, chef de travaux au Musée royal de l’Afrique centrale (Tervuren)

16h Interruption

16h15 Les traces de la guerre à Lubumbashi : lieux de mémoire, monuments, édifices, anecdotes, chants. Boniface Kizobo O’bweng-Okwess, Professeur à l’Université de Lubumbashi

16h45 Monuments et traces à Bruxelles de la guerre en Afrique. Florian Leclercq et Louis Stalins, étudiants à l’Université Saint-Louis – Bruxelles

17h15 Table-Ronde : Quelle mémoire pour la guerre 14-18 en Afrique ?
Georgine Dibua (Bakushinta asbl); des représentants de Craoca/Urfracol ; Boniface Kizobo O’bweng-Okwess (Université de Lubumbashi) ; Mélanie Bost (ERM), François Ryckmans (RTBF), Barly Baruti, dessinateur ; Lucas Catherine, écrivain.

18h Vernissage à la Maison du Peuple de l’exposition : « Les soldats congolais sur le front de l’Yser », réalisée par l’Institut des Vétérans - INIG

 

Informations pratiques

Où et quand? Maison du Peuple de Saint-Gilles le mardi 13 septembre 2016, de 13h30 à 18h.

 

Les colloque est gratuit mais l'inscription est obligatoire à l’adresse suivante : colloque1418saintgilles@gmail.com

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    Bazayire (mardi, 06 septembre 2016 22:06)

    Bonjour,

    J'ai bien pris bonne note de ce colloque que vous organisez la semaine prochaine sur la Grande guerre et l'Afrique à Saint-Gilles. L'idée est en soi très louable et cela mérite d'être souligné. Toutefois, permettez-moi de vous faire part du commentaire suivant : à la lecture des titres des exposés prévus, je constate qu'une grande partie concerne explicitement le Congo. Or, le Rwanda et le Burundi furent aussi concernés par cette guerre. Pourquoi un tel oubli si l'on considère les relations historiques de la Belgique avec ces deux anciens royaumes ? Et cela d'autant plus que la documentation ne manque pas : voir par exemple : 1) l'excellent article de M.F. Dellicour, La conquête du Ruanda-Urundi. in I.R.C.B., Bulletin des séances, volume VI, 1935, pp. 142 à 178.
    2) Mgr Alexis Kagame, Un abrégé de l'histoire du Rwanda de 1853 à 1972. Butare, éditions universitaires du Rwanda, 1975. pp. 169 à 173. Il existe certainement d'autres documents qui peuvent être utilisés.
    J'ose espérer que ce commentaire permettra d'élargir les échanges.

    Marie-Claire Bazayire

    mcbazayire@yahoo.com

News