Bérengère Piret

Après avoir consacré sa thèse de doctorat à l’organisation et aux pratiques judiciaires qui ont cours dans l’espace colonial belge (Congo et Ruanda-Urundi), Bérengère Piret poursuit ses recherches en interrogeant les archives judiciaires coloniales. Précédemment, elle a consacré ses travaux aux institutions carcérales du Congo dont la prison centrale de Stanleyville (aujourd’hui Kisangani). Elle est par ailleurs professeure invitée  à l’Université Saint-Louis - Bruxelles où elle enseigne, depuis 2017, les cours d’Histoire du temps présent, de Critique des sources d’information, d’Heuristique de l’histoire (période contemporaine) et de Ressources documentaires en histoire. 

Mots clés

Crime & justice (histoire du) – Congo belge – Histoire institutionnelle – Enfermement carcéral – Archives.

Publications majeures

PIRET B., La justice coloniale en procès. Organisation et pratique judiciaire, le tribunal de district de Stanleyville (1935-1955), thèse de doctorat inédite, Université Saint-Louis - Bruxelles, 2016.

 

PIRET B., Les cent mille briques. La prison et les détenus de Stanleyville, Lille, 2014.

 

PIRET B., L’organisation judiciaire du Congo belge. Essai de synthèse, dans Van Schuylenbergh P., Lanneau C. et Plasman P.-L. (dir.), L'Afrique belge aux XIXe et XXe siècles, Nouvelles recherches et perspectives en histoire coloniale, Bruxelles, Peter Lang, 2014, p.163-178.

 

PIRET B., Hyppolite Martin contre Ministère public. De la répression judiciaire des violences commises par les agents de la Colonie, dans Piret B. et alii (éd.), Droit et justice coloniale en Afrique. Traditions, productions, réformes, Bruxelles, Université Saint-Louis – Bruxelles éd., 2014, p. 79-96.

 

PIRET B., Inventaire des archives de Félix Fuchs (1887-1927) conservées au Musée royal de l’Afrique centrale, coll. Inventaire des archives historiques, n°59, Tervuren, Musée royal de l’Afrique centrale, 2011, 144 p.

En ligne: http://www.africamuseum.be/collections/archives

Contact


News